L'Ensemble

Créé en 2012 et dirigé par Alessandro Urbano, l’ensemble se spécialise dans la musique vocale italienne et ibérique du XVIIe et XVIIIe siècle.

Le nom vient du mélange entre la théorie médiévale de “L'Harmonie des Sphères” selon laquelle le mouvement des planètes crée une musique sublime, et la théorie de Claudio Monteverdi sur les sentiments en musique (Teoria degli affetti, Livre VIII des Madrigaux).


Autour d’un noyau formant la basse continue, d’autres jeunes musiciens , actifs dans le panorama européen de la musique ancienne (avec Jordi Savall, Ton Koopman, Diego Fasolis, Leonardo Garcia Alarcon, Giovanni Antonini...) viennent constituer l’ensemble. Du côté vocal, l'ensemble fait appel à des voix expérimentées comme celles du ténor Fernando Guimarães ou du contre-ténor Carlos Mena, mais recherche aussi des nouvelles voix dans la nouvelle génération de chanteurs.

La recherche musicologique et la cohérence dans les styles musicaux sont une priorité pour l'ensemble et son chef, sans oublier le côté vivant de la musique. Pour l'ensemble, la basse continue n'est pas seulement un soutien au contrepoint, mais devient la base fondamentale pour la réthorique de l'œuvre et fait partie intégrante des personnages d'opéra.

Les premiers projets ont été consacrés à l’Orfeo Dolente de Domenico Belli (Mai 2012 - première création intégrale de l’opéra à nos jours, dans le cadre d’un travail de recherche à la Haute Ecole de Musique de Genève) et à des oratorios de Carissimi.

En 2014, l'ensemble figure parmi les lauréats du concours Jeunes Ensembles 2014 pour les résidences au Centre Culturel de Rencontre d'Ambronay (F). L'ensemble a été invité à ouvrir la saison 2014 des impromptus au CCR d'Ambronay, et il a ensuite bénéficié de la résidence en juillet avant de se produire dans le cadre du Festival d'Ambronay, édition EEEmerging 2014. Il a aussi bénéficié d'une semaine de résidence au Collège Ghislieri de Pavie (IT), en partenariat avec le CCR d’Ambronay. En 2015, l’ensemble donne un nouveau programme sur les oratorios de Giacomo Carissimi pour la Journée Européenne de la Musique Ancienne organisée par REMA (Réseau Européen de la Musique Ancienne) : c'est le début de la collaboration avec le ténor portugais Fernando Guimarães.

Remarquable aussi fut la participation au Festival du Baroque des Pays du Mont Blanc avec un programme consacré à la musique ibérique du XVIII siècle. Ce programme, Musica Palaciana, a été conçu d'après les recherches et conseils du musicologue portugais Carlos Antunes. Au programme figuraient deux airs d'un opéra inédit de Francisco Antonio de Almeida "La pazienza di Socrate", premier opéra en italien donné au Palais Royal de Lisbonne (1733). 

© 2018. Ensemble L'Armonia degli Affetti